Les Conférences Histoire de l'Art
2023-2024

Affichevf-23-24

Maîtres en lumière

Comment cette matière volatile devient source de création

Nouveaux jours et horaires : Les mardis à 19h30
au Théâtre de la Gobinière, 37 avenue de la Ferrière, 44700 Orvault.

Entrée :
9 € Plein tarif
6 € Tarif adhérents et réduit
Abonnement annuel 7 conférences :
48 € Plein tarif
36 € Tarif adhérents

 

    Objet de fascination pour les artistes, la lumière est une source difficile à saisir en peinture. Si certains cherchent à la représenter en l’associant à l’obscurité, d’autres au contraire, essayent de la comprendre et d’étudier ses effets sur le paysage ou la ville. Allant toujours plus loin dans les expérimentations, la lumière devient également une source de création. Explorons cette matière volatile à travers une variété d’œuvres qui la mettent en valeur.

La science du clair-obscur : autour de caravage

le 17 octobre 2023 - Diane Gouard

L’obscurité de certaines œuvres est une formidable occasion de travailler les effets lumineux. Pour des scènes plus mystiques ou des histoires carrément fantastiques, rien de mieux qu’une lumière surnaturelle qui jaillit brusquement. Caravage fut un spécialiste de ces effets mais d’autres usèrent bien avant lui du clair-obscur et toute une génération fut influencée par cette pratique qui séduisit le public du XVIIe siècle.

1. La science du clair-obscur... Caravage, Narcisse,1597–1599,Galleria_Nazionale_d'Arte_Antica

Lumières romantiques : l’âme, le surnaturel et l’ailleurs

le 14 novembre 2023 - Marie-Pierre Chabanne

Les peintres romantiques accordent un rôle privilégié à la lumière, grâce à laquelle ils expriment l’intériorité, l’émotion et l’aspiration à l’infini. Nous verrons comment leur maîtrise des effets lumineux leur permet de rendre sensible la vie de l’âme, du désir amoureux à l’élan spirituel, ou les rend capables de faire entrer le surnaturel dans le monde réel. Comment les paysagistes utilisent la lumière pour nous révéler une nature mystérieuse et grandiose, hostile ou enveloppante, et comment des peintres voyageurs savent nous éblouir par la représentation de contrées lointaines à l’éclat fabuleux.

L’impressionnisme au-delà de la France

le 16 janvier 2024 - Élodie Evezard

Les impressionnistes sont passés maître dans la manière de représenter les changements de la lumière. Les paysages, vus à travers leurs yeux, sont intenses, colorés, brumeux … Travaillant parfois en série, un même point de vue, apparait de manière différente dès qu’il est traversé par un rayon de soleil, le passage d’un nuage ou encore le soleil couchant. Bien qu’inventé en France, le mouvement impressionniste s’est ensuite développé dans d’autres pays comme aux Etats-Unis.

3. William Merritt Chase, Idle Hours,1894,Amon Carter Museum of Americain Art
4 - Man Ray, Les champs délicieux, 1922,The Art Institute of Chicago

Plein feu sur la photographie et le cinéma !

le 13 février 2024 - Élodie Evezard

La lumière est l’un des éléments précieux de la photographie et du cinéma. Dans les années 1920, Man Ray crée certaines de ses photographies, appelées rayographies, uniquement avec une feuille de papier photosensible et une ampoule. D’autres artistes à la même période testent des effets de lumières dans leurs œuvres. Les cinéastes se prennent également au jeu et utilisent la lumière dans leur mise en scène.

De F. Morellet à O. Eliasson : la lumière comme matière

le 12 mars 2024 - Élodie Evezard

Dans les années 1960, les néons éclairent les rues, les boutiques, les façades de théâtre… Certains artistes, à la recherche de nouveaux matériaux, vont se servir de ces sources lumineuses comme matière première. Les installations de Dan Flavin, François Morellet ou encore Olafur Eliasson hypnotisent le public.

6. Le Maître du noir... Pierre Soulages, Peinture, 23 novembre 2010

Le Maître du noir : hommage à Pierre Soulages

le 9 avril 2024 - Diane Gouard

Œuvre picturale possédant des qualités sculpturales, surface monochrome offrant d’infinies variations de teintes, obscurité remplie de luminosité, le travail de Pierre Soulages échappe à une classification stricte qui serait réductrice. Son usage du noir est une recherche constante sur la manière de révéler, de capter et de refléter cette fameuse lumière.

En transparence : vitraux contemporains

le 11 juin 2024 - Diane Gouard

Faire traverser la lumière à une surface et observer ses infinies transformations est une source de contemplation propice à l’introspection et à l’émerveillement. Cathédrales gothiques ou églises modernes, bâtiments publics ou édifices privés, tous les espaces peuvent exploiter cette paroi fragile qu’est le mur de verre. En laissant aux artistes contemporains un peu de liberté, les fenêtres et les murs se parent ainsi de couleurs lumineuses.

7. En transparence... Alfred Manessier, Chapelle Sainte Thérèse de l’enfant Jésus de Hem (Nord), vitraux, 1956