Le sentiment amoureux dans la peinture romantique

Jeudi 26 novembre 2019 – Marie-Pierre Chabanne

« Qui dit romantisme dit art moderne, — c’est-à-dire intimité, spiritualité, couleur, aspiration vers l’infini », écrit Baudelaire. La peinture romantique, qui se donne pour principal objet la représentation de la vie intérieure, accorde une place privilégiée au sentiment amoureux. Tirant souvent ses sujets de la littérature, elle en met en scène les couples mythiques (Roméo et Juliette, Faust et Marguerite), et montre l’amour dans sa profondeur ou sa sacralité, de la rêverie mélancolique à la passion violente, de l’étreinte extatique au désespoir dévastateur.

Partager :

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

Les rendez-vous de la Gob